• Bonjour ci-joint un graphique extrait du dernier bulletin de la Banque de France.

    Sans commentaires. Voila une des sources de la crise actuelle.

     


    votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire
  • Le Trou noir de l’économie

    Définition de La règle de Taylor

    L’objectif de <st1:personname productid="la R←serve F←d←rale" w:st="on">la Réserve Fédérale</st1:personname> américaine (FED) a toujours été une croissance équilibrée.

    Cet objectif de croissance équilibrée signifie en fait une croissance maximale avec une inflation maîtrisée d’après les propres objectifs de <st1:personname productid="la FED. Fort" w:st="on">la FED. Fort</st1:personname> de ce postulat Taylor a défini le niveau des taux d’intérêt court terme qui permet de minimiser les fluctuations du taux d’inflation et du taux de croissance de l’activité. Ce taux d’intervention est précisément égal à l’inflation constatée + le taux de croissance de l’activité constaté. Nous avons donc un indicateur du niveau de taux court nous permettant de qualifier la politique monétaire. En effet si le taux court des Fed funds est inférieur au taux défini par Taylor la politique monétaire qui en résulte est accommodante ; à l’inverse si ceux-ci sont supérieurs, la politique monétaire devient restrictive.

     


     

    On voit sur ce graphique que pour que la politique monétaire deviennent accommodante, il faut des taux négatifs, ce qui est impossible. Le Japon a déjà vécu cette situation, il l’a « payé » par des années de stagnation économique et son indice phare ( Nikkei) a était divisé par quatre ( en 1982 : 39000, aujourd’hui moins de 10 000)


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique