• Davos s'inquiète d'une nouvelle bulle financière

    Davos s'inquiète d'une nouvelle bulle financière

    Les déséquilibres budgétaires préoccupent aussi le World Economic Forum.

    Dix-huit mois après l'effondrement des marchés, une nouvelle bulle financière est en train de gonfler et risque d'éclater cette année. C'est l'avertissement lancé ce jeudi dans le rapport annuel sur les risques du World Economic Forum, l'instance qui organise le forum de Davos, qui se déroulera à la fin du mois. « On dirait que la crise de 2008 n'a pas eu lieu et que les comportements n'ont pas changé », estime Daniel Hofmann, chef économiste de Zurich Financial Services et l'un des auteurs du rapport.

    Le rapport analyse plusieurs dizaines de dangers politiques, économiques et financiers. Il en conclut que le risque le plus probable et le plus dommageable pour 2010 est celui d'une brusque chute des actifs. Celle-ci n'est pas de la même nature qu'il y a deux ans : ce n'est pas l'excès d'endettement qui la provoque, mais l'excès de liquidités provenant des différents plans de secours gouvernementaux. En particulier, le dollar faible et les taux d'intérêt historiquement au plus bas niveau ont provoqué un vaste mouvement de « carry trade », c'est-à-dire des emprunts en dollars qui sont investis dans une autre monnaie. Les investisseurs espèrent revendre ces actifs étrangers quand le dollar retrouvera de la vigueur. « C'est très dangereux, s'inquiète Daniel Hofmann. Peut-être n'y aura-t-il pas de liquidité quand le dollar se retournera. »

    DANGER MONDIAL

    Et même le marché actions, qui s'était pourtant effondré en 2008, semble de nouveau surévalué. « Sur le marché américain, les ratios de prix par rapport aux profits (P/E ratio), corrigés du cycle économique, sont légèrement au-dessus de la moyenne historique », explique Daniel Hofmann.

    Deux autres risques inquiètent particulièrement le World Economic Forum. Première menace : l'éclatement d'une crise budgétaire chez les pays riches. Le déficit des États-Unis et celui de la Grande-Bretagne sont particulièrement dénoncés. Le second risque concerne l'économie chinoise : les experts du World Economic Forum s'inquiètent d'un éventuel ralentissement. Une alerte qui n'a rien de nouveau, puisque pour la cinquième année consécutive, le rapport tire la sonnette d'alarme sur le sujet. Mais cette fois-ci, relève le rapport, il s'agit du danger mondial jugé le plus probable.

    Éric Albert, à Londres

    Oui, c’est vrai cette grande fête des « puissants » chaque année donne aussi le baromètre. Le site recense au travers de cartes « heuristique » précisément tous les dangers par importance, par pays, par secteur, etc.. Mais il est en anglais.

    Voila les « chapeau » des déclarations d’ouverture de DAVOS 2007 (en janvier) avant la baisse de juin/juillet . Certes de la part de Roubini on pouvait s’attendre à ce genre de mise en garde mais de l’adjoint de Charles Schwab (patron de Davos), la mise en garde sur le Capitalisme, même pour moi cela était un peu difficile à « avaler ».
    Ils sont lucides, mais n’arrive pas à coordonner leurs actions. C’est cela le problème, un peu comme Copenhague (on voit bien le problème, mais chez moi il faut que je fasse d’abord cela, …… ; et moi …………) .

    Sauf que le « problème » est tellement énorme et surtout « systémique ». Alors sauront nous enfin être raisonnable et un peu altruiste.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :