• La Banque centrale chinoise s'inquiète pour les banques

    La Banque centrale chinoise s'inquiète pour les banques


    La banque centrale de Chine a exprimé ses craintes, ce vendredi. Selon elle, l'accélération des réformes structurelles du pays pourrait provoquer une augmentation des pertes sur crédits des banques chinoises.

     

    Dans son rapport sur la stabilité financière de 2010, la Banque populaire de Chine s'inquiète pour les banques de son pays. Les pertes sur crédits des banques chinoises risquent d'augmenter avec l'accélération des réformes structurelles du pays, a annoncé la banque centrale, ce vendredi.

     La banque lance également un avertissement sur le risque croissant de bulle spéculative et d'inflation. Elle confirme que sa politique monétaire accommodante reste adaptée à la situation. Elle ajoute qu'elle déploiera diverses mesures d'ordre monétaire et budgétaire pour gérer les anticipations d'inflation.

    Au sujet de l'économie mondiale, elle décèle un risque de crise de la dette souveraine si certaines grandes puissances économiques n'assainissent pas leurs finances publiques. Elle observe également que les taux d'intérêt resteront sans doute bas pendant une période prolongée dans beaucoup de pays.

    La Chine veut mettre un terme à la pratique des cadeaux. Certaines banques chinoises offrent de manière illégale à leurs clients des voyages gratuits, les frais de scolarité de leurs enfants ou encore des emplois pour des membres de leur famille, a dénoncé vendredi l'autorité de régulation bancaire. Cette dernière veut mettre un terme à cette pratique.

    La Commission chinoise de régulation bancaire (CBRC) a promis qu'elle punirait les contrevenants, dernier exemple en date des efforts entrepris par Pékin pour reprendre la main sur le secteur bancaire qui tente de contourner une réglementation stricte pour améliorer ses bénéfices.

    "Il est apparu cette année qu'une minorité de banques avaient obtenu des dépôts en utilisant des moyens illégaux", déclare l'autorité de régulation sur son site Internet (www.cbrc.gov.cn).

    La concurrence pour séduire les épargnants s'est intensifiée, certains établissements éprouvant des difficultés pour atteindre le ratio prêts-dépôts de 75% imposé désormais par la législation.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :