• Les pouvoirs de la finance

    C'est devenu un lieu commun que d'affirmer que la finance est trop puissante. Mais qu'est-ce que cela veut dire exactement? La finance déploie sa puissance dans au moins quatre registres. Elle a d'abord un pouvoir de nuisance, une puissance de déstabilisation des économies: depuis une trentaine d'années, la fréquence des crises financières s'est considérablement accélérée, jusqu'à la crise ouverte en 2007, exceptionnelle par son étendue et par sa gravité.

    A un deuxième niveau, la finance soumet les entreprises à la dictature de la rentabilité à court terme, au détriment de l'emploi, d'un partage équitable de la valeur ajoutée et du temps long des projets industriels.

    A un troisième niveau, la finance organise à son profit un immense détournement de fonds et de talents. Depuis le début des années 1980, les profits du secteur financier ne cessent de gonfler par rapport à ceux du reste de l'économie (voir graphique). Difficile de ne pas voir là une énorme rente prélevée sur le reste de l'économie. Aussi la finance paie- t-elle grassement ceux qui la servent, engendrant un creusement des inégalités et une fuite des cerveaux au détriment d'autres secteurs.

    Enfin, la finance a une influence considérable sur les politiques publiques. Il n'est que de voir la course au moins-disant fiscal et réglementaire que les Etats se livraient avant la crise pour attirer du capital. Ou les sauvetages quasiment sans condition des grandes banques réputées "trop grosses pour faire faillite".

    Nombre de crises dans le monde, pondéré par le poids du PIB des pays touchés, de 1945 à 2008

    Part des profits du secteur financier dans l'ensemble des profits des entreprises domestiques américaines, de 1948 à 2009

    Salaire moyen dans le secteur financier (a) aux Etats-Unis, rapporté au salaire moyen du privé, en équivalent temps plein, de 1948 à 2008


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :