• Santé : le président américain franchit une étape majeure au Sénat

    Etats-Unis

    Santé : le président américain franchit une étape majeure au Sénat 

    A la veille du vote final du Sénat prévu pour le 24 décembre, les sénateurs ont adopté, hier, par 60 voix contre 40 la fin des débats au sujet du compromis sur la couverture santé défendu par le leader démocrate Harry Reid.

    De notre bureau de new york.

    Le calendrier pourrait être tenu, mais s’agit-il encore de la même réforme ? Après plusieurs semaines de tractations et de déchirements, les sénateurs américains ont voté, dans la nuit de dimanche à lundi, la fin des débats sur le projet de réforme de la couverture santé ardemment voulu par Barack Obama avant la fin de l’année. Le vote procédural, obtenu grâce au ralliement du démocrate modéré du Nebraska, Ben Nelson, devrait permettre l’adoption d’un texte final, en séance plénière, le 24 décembre. Mais en vue d’obtenir le ralliement des centristes, le compromis élaboré par le leader démocrate du Sénat, Harry Reid, comporte l’abandon d’une nouvelle assurance publique optionnelle voulue par <st1:personname productid="la Chambre" w:st="on">la Chambre</st1:personname> des représentants.

    Couverture quasi universelle

    « Il n’y a jamais eu de réforme législative majeure dans ce pays sans qu’elle soit obtenue à travers un compromis », souligne l’entourage de Barack Obama à la veille du vote final du Sénat. Le président américain s’est d’ailleurs déjà félicité de ce résultat en considérant que, malgré ces concessions,« la réforme va procurer une couverture médicale accessible à plus de 30 millions d’Américains qui en sont dépourvus ». Première étape significative, le vote d’hier à une majorité de 60 sénateurs, obtenu grâce à l’abandon de l’option publique et des concessions sur le non-remboursement systématique des avortements, empêche les républicains de bloquer le texte par des manœuvres dilatoires. Selon la dernière version du compromis, la réforme de la santé, dont le coût est évalué à 871 milliards de dollars sur dix ans par le Congressional Budget Office (CBO), va permettre de mettre en place une couverture à caractère quasi universel pour les personnes actuellement non assurées tout en contrôlant les dépenses de santé à travers une meilleure gestion du système. Le compromis doit permettre notamment de réduire le déficit fédéral de 132 milliards de dollars sur dix ans, comme le souhaitait l’administration Obama. Le projet comporte aussi l’adoption d’une nouvelle taxe progressive sur les compagnies d’assurances : 2 milliards de dollars de recettes prévues en 2011 qui monteront à 10 milliards de dollars en 2017. En revanche, le texte du Sénat reporte à 2011 l’entrée en vigueur d’une taxe sur les fabricants de matériel médical (20 milliards de dollars sur dix ans).

    Pierre de Gasquet

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :